Programmation des activités

mardi 12 novembre 2019

Naissance d'une banque à Québec en 1859 : la Banque Nationale

C’est un lieu commun d’affirmer que les Canadiens français et l’Église catholique étaient
réfractaires à la vie économique et aux banques aux XIXe et XXe siècles. Pourtant, le 4
mai 1859, le Parlement du Canada-Uni sanctionne une loi établissant à Québec la Banque
nationale, qui forme, 160 ans après sa naissance, une institution financière de premier
plan. Dans quel contexte social, politique et économique la BN est-elle fondée ? Quel
organisme préside à sa naissance ? Qui en sont les directeurs ? Comment se développe la
BN à ses débuts ? Quelle est son influence à cette époque ? Une conférence de Robert Trudel, diplomate à la retraite.


mardi 10 décembre 2019

La Noël au temps des carrioles. Noël à Québec du XVIIe au début du XXe siècle

Visitez Québec à travers les Noëls d’antan lors de cette conférence qui présentera les traditions  de nos ancêtres et les changements survenus dans la fête de Noël à l’époque victorienne. Messe de minuit, réveillon, échanges de vœux et de présents, décorations, sans oublier le magasinage et l’arrivée du Père Noël … Imprégnez-vous d’histoires et de musiques qui ont forgé la féerie du temps des Fêtes autrefois! Une conférence de l’historienne Marie-Ève Ouellet.

 


mardi 14 janvier 2020

Le capitaine et patriote John Ryan (1791-1863) : homme de convictions politiques et religieuses

Natif de Saint-Jean, Bas-Canada, John Ryan vient s’établir à Québec au tournant de
l’année 1827 en raison de son nouvel emploi d’agent de bateaux à vapeur de la
Montreal Tow Boat Company. Peu de temps après son arrivée dans la capitale, Ryan,
devenu athée, refuse de prêter le serment religieux en cour de justice. Ne pouvant plus
défendre les intérêts de son employeur devant les tribunaux, « l’athée de Québec » se
voit remercier de ses services. Pendant près de trente ans, il fait parvenir à la Chambre
d’assemblée de nombreuses pétitions réclamant l’abolition du serment religieux en cour
de justice ainsi que la création d’un bureau de l’état civil pour l’enregistrement des
naissances, décès et mariages.

John Ryan fit également parler de lui pour son appui au Parti patriote. En janvier 1838, il
s’enfuit aux États-Unis pour échapper à un mandat d’arrêt pour sédition. Quelques mois
plus tard, lui et son fils, Jeremy Bentham Ryan, sont bannis du pays par lord Durham. De
retour au Canada en 1841, John Ryan décide de s’attaquer à un nouvel ennemi : le
monopole de la navigation sur le Saint-Laurent. En 1845, il met sur pied la Ligne du
Peuple
, ligne de vapeurs indépendante entre Québec et Montréal. Grâce à cette
entreprise d’intérêt public, Ryan permet à ses concitoyens de voyager à meilleur prix. Une conférence de l’historien José Doré.


mardi 11 février 2020

Entre deux couronnes : l'hiver 1759-1760 dans la région de Québec

Le 18 septembre 1759, les Britanniques prennent possession de Québec à la suite de leur victoire sur les plaines d’Abraham. Mais la guerre n’est pas terminée. Comment est-ce que la population canadienne, l’armée française vaincue, l’occupant britannique et les Autochtones alliés vivront cette période d’attente avant la tentative française de reprendre Québec en avril 1760? Entre collaboration forcée, affrontements et accommodements, les forces en présence feront de leur mieux pour survivre à l’hiver canadien. Une conférence de l’historien Luc Nicol-Labrie


mardi 10 mars 2020

Le vote des femmes vu par les hommes

Pourquoi la province de Québec est-elle la dernière à avoir accordé le droit de vote aux femmes? Comment les politiciens ont-ils justifié leur refus ou expliqué leur appui à cette mesure controversée? L’historien Alexandre Dumas propose de revisiter l’histoire du droit de vote des femmes au Québec en comparant les débats politiques québécois à ceux des autres provinces canadiennes et des autres pays du monde.


mardi 14 avril 2020

Artisanes du textile au Québec. Du XVIIe siècle à l'aube du XXIe siècle

Cette conférence vise à faire valoir un pan méconnu de l’histoire des femmes au
Québec, celui d’artisanes du textile. Qu’elles aient été tisserandes, fileuses, feutrières,
brodeuses, tricoteuses, dentellières, « perleuses » ou autres, ces femmes tout comme
leur parcours, demeurent trop souvent dans l’ombre. Malgré leur anonymat, il convient
de rappeler qu’elles ont participé et participent toujours à l’évolution de la société par la
transmission des divers savoirs et savoir-faire en art textile au Québec. D’ailleurs,
l’ensemble de ces connaissances exerce toujours une fascination auprès du grand
public, se pratique actuellement par des dizaines de milliers de femmes au Québec et
sert au final à embellir et donner sens à la vie. Cette présentation rend hommage à près
d’une centaine de ces artisanes qui se sont illustrées à partir de la Nouvelle-France
jusqu’à l’aube du siècle présent. Et à défaut de pouvoir afficher un nom ou un prénom,
de mettre en lumière certaines de leurs œuvres! Une conférence de l’ethnologue Anne-Marie Poulin.


mardi 12 mai 2020

À venir

Powered by Events Manager


RSS  |  Facebook