Mars 2018

Les Zouaves pontificaux de Québec et les cadets au cimetière de Charlesbourg

En mars 1868, le premier contingent de volontaires quitte le Québec pour rejoindre le Régiment des zouaves pontificaux, lequel s’était porté à la défense du pape Pie IX, dont le territoire était menacé par les forces de Garibaldi. Ils sont 507 jeunes hommes à répondre à l’appel. Quand, après la démobilisation, ils reviennent au Québec, ils veulent garder des liens entre eux. Ils se regroupent alors dans une association appelée l’Union Mallette, puis, en 1899, ils fondent l’Association des zouaves de Québec sous le commandement du colonel C.-E. Rouleau, un des participants au combat. Le siège social se trouve à Québec, dans la paroisse de Saint-Jean-Baptiste. En plus de servir de lieu de rassemblement familial, cette association est au service de l’Église. Ses membres assurent le service d’ordre lors des cérémonies religieuses et ils sont présents dans plusieurs événements civils ou religieux: au défilé de la Saint-Jean-Baptiste, à la procession de la Fête-Dieu ou, comme sur la photo, à une cérémonie annuelle au cimetière de Charlesbourg. (Jean Dorval)

Photographie : Les Zouaves pontificaux de Québec et les cadets au cimetière de Charlesbourg, avant 1984, photographe inconnu, collection Albert Dorval.


RSS  |  Facebook