Calendriers

Depuis 1982, la Société historique de Québec publie son Calendrier des vues anciennes de Québec. Cette publication présente l'histoire au quotidien. Les éphémérides et les textes de ce calendrier rappellent, par tranches de 25 ans par rapport à l'année en cours, les événements historiques qui ont jalonné notre histoire locale, régionale, nationale et, dans certains cas, internationale. Chaque calendrier annuel comprend plus de 200 éphémérides, ainsi qu'une douzaine de textes et une quinzaine d'illustrations documentées. Au fil des ans, cette collection est devenue une précieuse source de renseignements sur l'histoire de la ville de Québec et de sa région. Plusieurs numéros de la collection peuvent être achetés au local de la Société historique de Québec.

Jacques Boutet en assure la production, en collaboration avec Marc Beaudoin, Monique Bhérer et Francine Gagné. Le calendrier est en vente au coût de 12,95 $; les membres de la Société en obtiennent un exemplaire gratuit et des copies additionnelles au coût de 7,00 $.

Points de vente des calendriers


 

Mars 2020


Vue du quartier Saint-Jean-Baptiste avant les constructions du «G» et de Place Québec

La photographie présente ce vaste secteur du quartier Saint-Jean-Baptiste avant le grand bouleversement de la fin des années 1960. C’est une large tranche du tissu urbain le long de la rue Saint-Eustache, qui reliait la côte d’Abraham à l’hôtel du Parlement, que l'on détruira pour la construction du boulevard Dufferin, dont l’ancienne école Victoria, le premier édifice à gauche sur la rue Saint-Joachim, et l’édifice Lindsay, au coin des rues Saint-Jean et Saint-Eustache. La construction de Place Québec et du boulevard René-Lévesque entraînera la destruction des bâtiments entre les rues Sainte-Julie, bordée par l’édifice Honoré-Mercier, construit entre 1922 et 1925, et Saint-Joachim. Seront ainsi sacrifiés l’école des Beaux-arts, cachée par le bosquet d’arbres sur Saint-Joachim, le couvent et l’école Saint-Vincent-de-Paul tenus par les sœurs du Bon-Pasteur au coin des rues Saint-Augustin et Saint-Joachim, ainsi que toutes les maisons des rues Saint-Patrice et d’Artillerie. À droite des édifices Jean-Antoine-Panet et André-Laurendeau, nous remarquons les derniers étages de la Mutuelle des fonctionnaires, l’imposant couvent du Bon-Pasteur avec ses deux clochers, le clocher caractéristique de l’église Saint-Cœur-de-Marie, ainsi que l’édifice de la compagnie d’assurance Laurentienne. (Marc Beaudoin)

Photographie : Vue du quartier Saint-Jean-Baptiste avant les constructions du «G» et de Place Québec, septembre 1965, photographe inconnu, © Jocelyn Paquet, fonds Photo Moderne, DSC10836, collection Jocelyn Paquet.


RSS  |  Facebook