Calendriers

Depuis 1982, la Société historique de Québec publie son Calendrier des vues anciennes de Québec. Cette publication présente l’histoire au quotidien. Les éphémérides et les textes de ce calendrier rappellent, par tranches de 25 ans par rapport à l’année en cours, les événements historiques qui ont jalonné notre histoire locale, régionale, nationale et, dans certains cas, internationale. Chaque calendrier annuel comprend plus de 200 éphémérides, ainsi qu’une douzaine de textes et une quinzaine d’illustrations documentées. Au fil des ans, cette collection est devenue une précieuse source de renseignements sur l’histoire de la ville de Québec et de sa région. Plusieurs numéros de la collection peuvent être achetés au local de la Société historique de Québec.

Jacques Boutet en assure la production, en collaboration avec Marc Beaudoin. Le calendrier est en vente au coût de 12,95 $; les membres de la Société en obtiennent un exemplaire gratuit et des copies additionnelles au coût de 7,00 $.

Points de vente des calendriers


 

Mai 2018


Vue vers le Château Frontenac et la terrasse Dufferin entre 1893 et 1897

Un couple élégant avec leur fils, leurs chiens et peut-être l’assistant du photographe anime le premier plan de ce panorama du Château Frontenac, de la terrasse Dufferin et de la basse-ville de Québec vers 1895. Derrière les personnages, les maisons de la rue des Carrières et de l’avenue Sainte-Geneviève forment un ensemble homogène. L’annuaire Marcotte de 1895 nous apprend que l’avocat et journaliste Ernest Pacaud habite l’imposante maison au toit mansardé. La première aile du Château, construite en 1892, masque le pavillon de l’Université Laval. L’aile et le pavillon «Citadel», qui ferment la cour et prolongent l’édifice vers la rue Mont-Carmel, ne seront érigés qu’en 1897. L’annuaire cité plus haut signale que Frank A. Stanton est le «manager» de l’hôtel et que Louis- Olivier Taillon, premier ministre de la province de 1892 à 1896, y réside. Au-delà de la terrasse, nous distinguons la halle du marché Champlain, puis l’église Notre-Dame-des-Victoires ainsi que l’édifice des Douanes avec sa coupole qui sera détruite par un incendie en 1909. (Marc Beaudoin)

Photographie : Vue vers le Château Frontenac et la terrasse Dufferin, entre 1893 et 1897, négatif sur verre, photographe inconnu, don : Herbert A. French; 1947, National Photo Company Collection, Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA. Cote : LC-DIG-npcc-00056.


RSS  |  Facebook