Calendriers

Depuis 1982, la Société historique de Québec publie son Calendrier des vues anciennes de Québec. Cette publication présente l’histoire au quotidien. Les éphémérides et les textes de ce calendrier rappellent, par tranches de 25 ans par rapport à l’année en cours, les événements historiques qui ont jalonné notre histoire locale, régionale, nationale et, dans certains cas, internationale. Chaque calendrier annuel comprend plus de 200 éphémérides, ainsi qu’une douzaine de textes et une quinzaine d’illustrations documentées. Au fil des ans, cette collection est devenue une précieuse source de renseignements sur l’histoire de la ville de Québec et de sa région. Plusieurs numéros de la collection peuvent être achetés au local de la Société historique de Québec.

Jacques Boutet en assure la production, en collaboration avec Marc Beaudoin. Le calendrier est en vente au coût de 12,95 $; les membres de la Société en obtiennent un exemplaire gratuit et des copies additionnelles au coût de 7,00 $.

Points de vente des calendriers


 

Novembre 2017


L’utilisation de cette photographie est non autorisée en vertu de droits d’auteur.

La rue Henderson en 1941

Vers 1842, la rue Henderson est ouverte pour relier la rue Saint-Paul et le quai Orléans, en bordure de la rivière Saint-Charles, là où se trouvera l’usine de gaz produisant le méthane nécessaire à l’éclairage des rues de la ville à partir de 1849. À cet endroit se trouvent aujourd’hui la gare du Palais et l’ancien Hôtel des Postes. Cette rue était située à proximité de la gare de la «Montmorency Falls and Ste-Anne de Beaupré» et, à partir de 1915, de la nouvelle gare Union (aujourd’hui la gare du Palais). Il n’est donc pas étonnant de constater qu’on y trouvait, à l’instar de la rue Saint- Paul voisine, plusieurs hôtels et maisons de chambres. Ce cliché de 1941 a été pris depuis l’Hôtel des Postes en direction sud. On y aperçoit l’amorce de la rue Lacroix (aujourd’hui la rue des Vaisseaux-du-Roi) et, à la haute-ville, l’ancien pavillon d’Aiguillon de l’Hôtel-Dieu. Cette réalisation de l’architecte Georges-Émile Tanguay cédera sa place, en 1955, à une tour de 14 étages. La rue Henderson a été fermée en 1986. (Jean-François Caron)

Photographie : Rue Henderson, 1941, photographe inconnu, AVQ, Q-C1-14-N001668.


RSS  |  Facebook