Calendriers

Depuis 1982, la Société historique de Québec publie son Calendrier des vues anciennes de Québec. Cette publication présente l’histoire au quotidien. Les éphémérides et les textes de ce calendrier rappellent, par tranches de 25 ans par rapport à l’année en cours, les événements historiques qui ont jalonné notre histoire locale, régionale, nationale et, dans certains cas, internationale. Chaque calendrier annuel comprend plus de 200 éphémérides, ainsi qu’une douzaine de textes et une quinzaine d’illustrations documentées. Au fil des ans, cette collection est devenue une précieuse source de renseignements sur l’histoire de la ville de Québec et de sa région. Plusieurs numéros de la collection peuvent être achetés au local de la Société historique de Québec.

Jacques Boutet en assure la production, en collaboration avec Marc Beaudoin. Le calendrier est en vente au coût de 12,95 $; les membres de la Société en obtiennent un exemplaire gratuit et des copies additionnelles au coût de 7,00 $.

Points de vente des calendriers


 

Mai 2017


L’utilisation de cette photographie est non autorisée en vertu de droits d’auteur.

La rue Saint-Joseph vers 1895

À partir des années 1850 et pendant plus d’un siècle, la rue Saint-Joseph est la grande artère commerciale de Québec. Avec ses grands magasins, elle devient le symbole du modernisme urbain et de l’américanisation de la capitale. Il n’est donc pas étonnant que les tramways hippomobiles, puis électriques, empruntent cette rue. En 1867, Jean-Baptiste Laliberté y fonde, dans un modeste local, son commerce spécialisé dans la fourrure. Plus tard, il y ajoute la chapellerie. En 1884, il fait construire un grand édifice situé au coin de la rue de la Chapelle, édifice dont les plans sont dessinés par l’architecte Joseph-Ferdinand Peachy (reconnaissable sur la photographie avec sa haute tourelle). Aujourd’hui, ce magasin a toujours pignon sur rue. Jean-Baptiste-Élie Martineau ouvre lui aussi sa grande quincaillerie en 1867. Elle est située un peu plus à l’est du magasin Laliberté. À mi-chemin entre les deux, les passants peuvent acheter leurs médicaments à la pharmacie Brunet. La « Broadway » de Québec accueillera également la Compagnie Paquet, le Syndicat de Québec et le magasin Pollack, pour ne nommer que ceux-là. (Jean-François Caron)

Photographie : La rue Saint-Joseph vers 1895, Jules-Ernest Livernois, BAC, PA-024064.


RSS  |  Facebook