Calendriers

Depuis 1982, la Société historique de Québec publie son calendrier Vues anciennes de Québec qui présente l’histoire de la ville de Québec au quotidien. Les éphémérides et les textes qu’on y trouve rappellent les événements historiques qui ont jalonné notre histoire locale, régionale, nationale et, dans certains cas, internationale. Chaque calendrier comprend plusieurs éphémérides, ainsi qu'une quinzaine d'illustrations documentées. Au fil des ans, cette collection est devenue une précieuse source de renseignements sur l'histoire de la ville de Québec et de sa région.

Le calendrier 2023 Vues anciennes de Québec est disponible auprès de la Société, au prix de 12,95$, par commande téléphonique (418-694-1020 #1256) ou par courriel.
 

Liste des points de vente du calendrier 2023

 
Plusieurs numéros de la collection peuvent être achetés au bureau de la Société historique de Québec (6, rue de la Vieille-Université, local 158, Québec).
 
 

 

Décembre 2022


Vue aérienne de la colline Parlementaire de Québec, 1969

En décembre 1969, la colline Parlementaire est au tournant majeur de son développement. Dès les années 1920, l’administration provinciale quitte l’hôtel du Parlement pour s’installer dans les édifices de la bibliothèque (1915) et Honoré-Mercier (1925). Puis, les édifices Jean-Antoine Panet (1932) et André-Laurendeau (1934) voient le jour à l’arrière du Parlement. Dans les années 1940, le gouvernement envahit une à une les résidences de la Grande Allée. Si bien qu’en 1956, à la suite du rapport Gréber, qui recommande de centraliser les services gouvernementaux, et dans la foulée de la Révolution tranquille, les belles victoriennes sont sacrifiées, malgré de vives protestations de la Société historique de Québec et d’autres amoureux du patrimoine, sur l’autel de la modernité… Dans le trou s’élèvera l’édifice Jean-Talon, surnommé le Calorifère. Les maisons entre la place George-V et le chantier de construction de l’édifice Marie-Guyart disparaîtront pour laisser place au «Pigeonnier», aujourd’hui le parc de la Francophonie. Le Grand Théâtre, inauguré en 1971, marque la limite de la «nouvelle cité administrative». (Marc Beaudoin)

Photographie : Vue aérienne de la colline Parlementaire de Québec, 22 décembre 1969, collection Jocelyn Paquet, fonds Photo Moderne, DSC21936.


RSS  |  Facebook