Le capitaine et patriote John Ryan (1791-1863) : homme de convictions politiques et religieuses

Natif de Saint-Jean, Bas-Canada, John Ryan vient s’établir à Québec au tournant de
l’année 1827 en raison de son nouvel emploi d’agent de bateaux à vapeur de la
Montreal Tow Boat Company. Peu de temps après son arrivée dans la capitale, Ryan,
devenu athée, refuse de prêter le serment religieux en cour de justice. Ne pouvant plus
défendre les intérêts de son employeur devant les tribunaux, « l’athée de Québec » se
voit remercier de ses services. Pendant près de trente ans, il fait parvenir à la Chambre
d’assemblée de nombreuses pétitions réclamant l’abolition du serment religieux en cour
de justice ainsi que la création d’un bureau de l’état civil pour l’enregistrement des
naissances, décès et mariages.

John Ryan fit également parler de lui pour son appui au Parti patriote. En janvier 1838, il
s’enfuit aux États-Unis pour échapper à un mandat d’arrêt pour sédition. Quelques mois
plus tard, lui et son fils, Jeremy Bentham Ryan, sont bannis du pays par lord Durham. De
retour au Canada en 1841, John Ryan décide de s’attaquer à un nouvel ennemi : le
monopole de la navigation sur le Saint-Laurent. En 1845, il met sur pied la Ligne du
Peuple
, ligne de vapeurs indépendante entre Québec et Montréal. Grâce à cette
entreprise d’intérêt public, Ryan permet à ses concitoyens de voyager à meilleur prix. Une conférence de l’historien José Doré.

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - mardi 14 janvier 2020
19 h 15 min - 21 h 00 min

Emplacement
Cégep Garneau, pavillon Jean-Baptiste-Cloutier (l'Agora)

Catégorie


RSS  |  Facebook