Composer avec l’incertitude : les « presque veuves » à l’heure de la Conquête

Nous connaissons bien la guerre de la Conquête sous l’angle des batailles et des stratégies mises en œuvre, mais qu’en est-il de ses répercussions directes sur la population civile de la Nouvelle-France laurentienne? Par l’entremise de l’étude des « presque veuves », – c’est-à-dire des femmes dont le mari a été fait prisonnier par l’ennemi ou encore a été porté disparu – nous chercherons à voir quelles stratégies ont été employées par ces femmes nouvellement chef de famille afin d’assurer leur survie de même que celle de leurs enfants à charge. Il va sans dire que ces « presque veuves » se sont retrouvées dans une situation de grande ambiguïté face à leur statut matrimonial, n’étant pas certaines d’être veuves, mais ne sachant pas non plus si leur mari reviendrait un jour au sein du couple. L’incertitude quant à leur statut matrimonial a certainement contribué à accroître leur état de vulnérabilité en plus d’influencer leur vie au quotidien. Une conférence de la jeune historienne Louise Lainesse.

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - mardi 14 novembre 2017
19 h 15 min - 21 h 00 min

Emplacement
Monastère des soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier (Salle Cécile-Drolet)

Catégorie


RSS  |  Facebook